Jadis célèbre pour ses dentellières, Burano est une petite île de pêcheurs, au nord de la lagune vénitienne. Je me suis promenée un jour au petit matin, les yeux éblouis d’un trop plein de lumière: des rouges, des verts, des bleus, des mauves, des roses, miroitant, dans une combinaison de couleurs chaudes et froides, intenses et triomphantes, tendres et pures. telles sont les façades de ces modestes maisons peintes et repeintes, chaque année par les insulaires.

Ce photographies voudraient réjouir, éveiller le regard, dilater l’âme. 

A Burano, c’est comme si on entrait dans un espace vibrant, rutilant, féérique, plein de fraîcheur enfantine.